Les X en colère !

Bienvenue !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La CADA nous abandonne aussi : la loi des séries ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour à tous,

et oui, vous avez bien lu, abandonnés à la naissance, abandonnés par l'Etat, la Loi, l'administration, et maintenant par la CADA !

Petit rappel : http://www.cada.fr/fr/presentation/frame.htm


Afin d'assurer la transparence de l'action administrative et l'information des citoyens, la loi du 17 juillet 1978 reconnaît à toute personne un droit très large d'obtenir communication des documents détenus par une administration, quels que soient leur forme ou leur support. Ce droit s'exerce à l'égard de toutes les administrations publiques ainsi qu'à l'égard des organismes privés chargés d'une mission de service public.

Et bien désormais, si l'on tente de faire appel à eux, on nous renvoie automatiquement vers le CNAOP, nous répondant qu'ils ne traitent plus les demandes des nés sous X.
Les "nés sous X", vous savez, ceux-là qui ne sont pas des citoyens comme les autres, qui n'ont pas les mêmes droits, pour qui "c'est différent".
Et pourtant, on lit bien sur leur site :

Le droit d'accès aux documents administratifs est en principe ouvert à toute personne physique ou morale, sans condition de nationalité. Le demandeur n'a pas à préciser les motifs de sa demande ou à justifier d'un quelconque intérêt pour agir.



Alors en gros il faut mentir et ne pas dire qu'on est né sous X ?
Et bien peut-être, mais dans tous les cas quand ils le savent, ils bloquent tout.

Sans cesse renvoyés vers le CNAOP : par les hôpitaux, l'ASE, et maintenant la CADA !
Pour qui nous prend-on ?
Pourquoi n'avons nous pas les mêmes droits que les autres ?

La contradiction de la loi entre droits aux origines et droits de la femme et de la vie privée me direz vous ?!

On nous fait croire qu'on nous aide et qu'on créé des structures pour nous, pour mieux nous apater et nous donner le coup de massue final, comme si on en bavait pas assez, à cause d'un Etat et de lois qui autorisent les faux légaux et n'ont que faire des droits des enfants, des droits de l'HOMME !

C'est inadmissible, nous ne valons rien pour eux, nous devons accepter puis nous taire ? CERTAINEMENT PAS !

Les mêmes droits pour tout le monde !
ASSEZ !!!!! Sad



Dernière édition par 'Drey le Mar 22 Fév - 10:12, édité 2 fois (Raison : erreur de frappe)

Voir le profil de l'utilisateur
Quelle honte ! Ils ont dit "Liberté, égalité, fraternité" ?...

Voir le profil de l'utilisateur

3 la discrimination encore et encore le Ven 3 Déc - 9:35

Tous les citoyens égaux en droit , c' est une FARCE , car la discrimination à notre égard continue ENCORE et ENCORE!! En constatant le comportement des organismes d' état envers nous , nous nous apercevons que nous sommes des SOUS CITOYENS n' ayant pas les mêmes droits que nos compatriotes !!!
Le droit pour une femme de conserver l' anonymat est un état de fait et le DROIT de l' ENFANT lui , il n' en a AUCUN .
Nous sommes des laissés pour compte par l' état français qui se dit le pays des droits de l' HOMME !!!
HONTE à la FRANCE !!!
Faisons valoir nos droit une bonne fois pour toute et EXIGEONS l' abrogation de la loi sur l' accouchement sous X . Evil or Very Mad
Graciane XXXXXXXXXXXXXXXXXXX.

Voir le profil de l'utilisateur
Tout est dit dans les messages précités. Certes, nous sommes pris effectivement comme des sous citoyens, c'est le mot approprié. Pour nous traiter de la sorte nos administrations croient qu'elles ont tous les pouvoirs ! C'est toujours la même chose qui revient en boucle depuis des lustres, le fameux CNAOP qui ne sert strictement à rien, qui fait de la figuration et se moque bien de certains de nos dossiers lorsqu'ils deviennent un peu compliqués ! Mais à se renvoyer la balle les uns aux autres, ils vont se la prendre en pleine figure et on verra bien qui rira le dernier. Triste constat, nous les X sommes considérés comme des êtres à part, laissés pour compte devant notre droit français, pourtant nous ne sommes pas des zombis, devant tant de mépris à notre égard en avant toutes et tous pour remettre au carré ce système impitoyable.

Voir le profil de l'utilisateur
sandra a écrit:
Tout est dit dans les messages précités. Certes, nous sommes pris effectivement comme des sous citoyens, c'est le mot approprié. Pour nous traiter de la sorte nos administrations croient qu'elles ont tous les pouvoirs ! C'est toujours la même chose qui revient en boucle depuis des lustres, le fameux CNAOP qui ne sert strictement à rien, qui fait de la figuration et se moque bien de certains de nos dossiers lorsqu'ils deviennent un peu compliqués ! Mais à se renvoyer la balle les uns aux autres, ils vont se la prendre en pleine figure et on verra bien qui rira le dernier. Triste constat, nous les X sommes considérés comme des êtres à part, laissés pour compte devant notre droit français, pourtant nous ne sommes pas des zombis, devant tant de mépris à notre égard en avant toutes et tous pour remettre au carré ce système impitoyable.

Non vous n'êtes pas des sous citoyens
ni des zombies,
mais votre existence participe du "scandale"
et je dis celà non de ma place,(que l'on ne se méprenne pas) mais de ce que je suppose être celle de l'autre,
celui qui ne veut pas.
Votre existence accuse,
elle révéle,
le secret est souvent là pour cacher l'inavouable,
donc ce qui ne peut se dire.
Le secret est souvent évoquer pour permettre, et est au cœur de certaines activités : secret médical, secret bancaire, certaines profession y son soumise.
C'est cette notion même de secret qui gêne toute évolution, et quand un secret est levé, le scandale n'est pas loin.
Les médias s'en repaissent, et le bon peuple aussi.
amat

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.wanadoo.fr/melanome-maryvonne
C'est cette notion même de secret qui gêne toute évolution, et quand un secret est levé, le scandale n'est pas loin.

Bien dit ! Smile

Voir le profil de l'utilisateur
'Drey a écrit:
C'est cette notion même de secret qui gêne toute évolution, et quand un secret est levé, le scandale n'est pas loin.

Bien dit ! Smile

Je ne parle pas en l'air !
un jour, en 1996, une jeune femme née sous X est venue à la maison dire à mon épouse qu'elle était sa fille née sous X,
depuis mon épouse est DCD d'un cancer, y a t'il un lien ? la science n'est pas en mesure de le prouver, et méfions nous d'une pensée magique primitive.
Secondairement,des tests ADN maternels avec ses sœurs possibles supposées n'ont rien prouvés de ces affirmations.
Depuis, plus rien, le silence, mais le doute est un mal pernicieux,
que c'est il passé ?
Donc, le secret, le doute (et donc la preuve), le scandale, sont liés.
Relisez "LA LETTRE VOLÉE" d'EDGARD POE
c'est riche d'enseignement sur ce qu'il en est du secret et du scandale.

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.wanadoo.fr/melanome-maryvonne

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum