Les X en colère !

Bienvenue !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Nouveau gouvernement ! qu'est ce qui va changer?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

A l'heure du changement, j'aimerai savoir que va faire le nouveau gouvernement pour la cause des x.Notre famille a engagé beaucoup d'énergie dans la recherche des origines de mon mari depuis 10 ans.C'est important pour lui, mais aussi pour nos enfants.Le Cnaop, nous a permis d'en savoir beaucoup plus , puisqu'il a retrouvé la mère de mon mari.Celle-çi a refusé de lever le secret sous prétexte que c'était trop tard, que ses parents ne lui avaient pas donné le choix et qu'à présent personne dans sa famille n'était au courant;
Nous regrettons bien sûr cette attitude, mais nous n'acceptons pas qu'il n'y ait pas plus d'accompagnement à cette demande.
Nous avons le droit à un seul coup de fil et après si la mère dit non, le dossier est clôturé au delà de la mort de la personne dans notre cas.C'est donc pour notre famille une sentence pour l'éternité.
Nous aimerions à présent un équilibre entre le droit des mères et le droit des enfants.
Il faut que soit revu le fonctionnement de ce CNAOP!!!!!!!
Je suis persuadée que si l'accompagnement de la mère de mon mari avait été mieux faite.Elle aurait fini par accepter de donner un peu plus d'informations encore.Car, elle pleurait à la fin de l'entretien!!!c'est sûrement une blessure qui s'est rouverte! mais,je ne l'excuse pas!!
Car, pour mon mari, ce fut terrible!! Nous avons un prénom, quelques éléments de la vie des gds parents et le regret pour mon mari et mes enfants de ne pouvoir y mettre un visage!

Voir le profil de l'utilisateur
il faut savoir qu'a faire des recherches il y a le risque de vivre un rejet de la part de nos mère biologiques et je crois que nous ne sommes pas préparés a vivre cette situation....

le gouvernement choisi l'organisation du cnaop et bien sur pour nous contre carrér et faire tout pour que nos demandes n'aboutissent pas .... un contre tous

tout est organisés pour nous compliquer la vie

nous comptons si peu .....

Voir le profil de l'utilisateur
Au risque de choquer, cette liberté de ne pas ouvrir la porte UNE FOIS mais UNE FOIS AU MOINS ne devrait pas être.

j'ai beaucoup cotoyé le milieu de l'élevage animalier, mon meilleur ami est éleveur et son credo : "on est responsable de ce que l'on fait naître". Comprenons bien que cela ne veut pas dire qu'on a le devoir d'élever ni d'aimer mais qu'on porte une responsabilité tout de même. A ce titre, il serait plus que raisonnable qu'une entrevue au moins, si la partie "recherchée" est encore en vie, soit organisée. Au moins pour offrir à la mère l'occasion de s'expliquer et soulager sa conscience, au moins pour offrir aux yeux de l'enfant une image de sa mère et à ses oreilles des paroles qui lui racontent l'histoire de son arrivée dans la vie, même si elles sont dures, elles sont nécessaires.

Le nouveau gouvernement et ses changements ? aucun n'est prévu si nous ne bougeons pas. L'attentisme n'a jamais été notre allié, personne ne s'est spontanément penché sur les difficultés que nous rencontrons si, en amont, nous ne sommes pas allés le chercher.

Alors...bougeons !

Voir le profil de l'utilisateur
Que faire ? et bien comme le dit Isabelle-Jeanne, si l'on attend que l'on vienne vers nous pour nous aider, ça risque de prendre du temps. Les associations, leurs membres et toutes les personnes qu'elles représentent doivent se mobiliser. Il faut que les projets de lois instaurés par Brigitte Barèges soient repris et améliorés car je pense que cela manquait grandement de détails et de précisions. Les associations sont prêtes à travailler avec quiconque reprendra ces projets, à condition d'être écoutées.

En effet, s'il faut réformer l'accouchement sous X, il ne faut pas oublier le Cnaop car Anlucia a totalement raison, l'approche envers les mères n'est pas adaptée, et cela ne met pas seulement en péril les chances pour le né sous X d'avoir des réponses à ses questions, cela met aussi en péril le moral des mères qui, même si elles ne lèvent pas le secret, seront confrontées de manière brutale, très administrative et bien peu humaine à leur passé.
En effet aussi, que serait un échange, même sur le temps d'une heure ou deux, 20, 30, 40 ans après le fameux instant "T" ? que serait cet échange sinon ce que toute personne en recherche mérite d'obtenir et qui lui permettrait certainement de tourner une page ? Idem pour ces mères prises de court à qui il faudrait garantir toute protection mais qui auraient certainement l'opportunité de se libérer d'un poids, d'être rassurée, sans que cela n'implique quelconque obligation future.

Parfois on a l'impression que le Cnaop a été créé pour nous calmer un coup, nous faire croire que ... les chiffres, les résultats dont certains se gargarisent ne reflètent pas forcément la réalité.
Par exemple, l'Académie de Médecine se plait à estimer un pourcentage de nés sous X en recherche, par rapport au nombre total de nés sous X en France (merci de nous le donner, y a eu aucune étude là-dessus depuis le chiffre de 400 000 dans les années 70 ...), considérant seulement les demandes effectuées au Cnaop et omettant totalement l'aide des associations et les personnes qui recherchent seules. Ce faible nombre ne veut alors plus rien dire ...
On aime aussi calculer le nombre de dossiers clôturés au Cnaop, sans trop entrer dans les détails et dire que la plupart sont fermés suite à des demandes incomplètes, suite à des recherches non abouties (ont-ils cherché vraiment partout ? vu certains témoignages il semble que non ...), suite à "aucune réponse de la mère" et on insiste surtout pas de trop, suite à "refus de la part de la mère" et on insiste surtout pas non plus de trop au cas où elle changerait d'avis...

La mission du Cnaop est clairement purement juridique et administrative, pour un sujet qui ne peut se résumer à cela ...

Enfin, alors que l'on espérerait une amélioration, certains témoignages récents nous montrent encore d'autres abus, au sein même des ASE, qui, bien qu'ayant un grand nombre de données non-identifiantes communiquables aux demandeurs, renvoient systématiquement vers le Cnaop prétextant "qu'on doit passer par eux et ne pas faire de recherches seuls". Il s'agit là bien évidemment d'une interprétation de la loi puisque le Cnaop est une aide possible et certainement pas une obligation !!!

Les associations ne sont pas là pour mettre le bazar et basta ... les associations ont a coeur de défendre la liberté fondamentale qu'est le droit aux origines personnelles ! notre existence même est le reflet d'un grave dysfonctionnement. Le jour où nous n'existerons plus, c'est que le boulot aura bien été fait ailleurs et que les droits de chacun seront respectés. En attendant, nous ne lâcherons jamais rien !

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum