Les X en colère !

Bienvenue !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

article dans le journal Lacroix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 article dans le journal Lacroix le Jeu 12 Avr - 12:34

Vous pouvez lire cet article sur le CNAOP voici le lien :www.la-croix.com
Même partie du CNAOP l' ancienne secrétaire générale continue sa croisade pour le maintien de l' accouchement sous X .Et cet organisme est censé nous aider mais de qui se moque t on ??? De nous qui sommes discriminer et privé de nos origines et qui continuons à errer dans un no mans land.
L' ÉGALITÉ pour tous d' après les principes de la France mon œil !!!Honte à notre pays de mépriser ses enfants à ce point !!!

Voir le profil de l'utilisateur
Voici une partie de l’article publié ce jour dans LA CROIX concernant le CNAOP


Pour l’ancienne secrétaire générale, Marie-Christine Le Boursicot, « l’accès aux origines a fait beaucoup de progrès ces dernières années » sous l’impulsion du Cnaop. Le fait que « de moins en moins de gens réclament l’abrogation de l’accouchement sous X » en est une preuve, selon elle.

Une opinion que ne partage pas l’association des X en colère.
Pour sa présidente, Graciane, le système laisse les premiers concernés de côté :
« Non seulement les associations sont sous-représentées mais l’institution ne dispose pas des pouvoirs d’investigation nécessaires. »

Résultat, déplore-t-elle : trop de nés sous X sont encore condamnés au vertige de l’inconnu. Elle soutient la récente proposition de loi de la député Brigitte Barèges (UMP, Tarn-et-Garonne), non examinée encore, qui prévoit de supprimer l’anonymat de la mère et de ne garantir le secret que jusqu’à la majorité de l’enfant.

Ce qui, pour Marie-Christine Le Boursicot, viderait l’accouchement sous X de son sens.
MARINE LAMOUREUX




Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: article dans le journal Lacroix le Jeu 12 Avr - 19:21

Quand je lis cet article dès la première phrase je bloque !!!!!
Des progrès ! Mais de plus en plus de personnes sont en quête de leurs origines, informez vous avant de clamer de pareils propos !
Ses chevilles vont enfler pour cette ancienne secrétaire générale,
Allez ! On va dire, encore une qui se fait plaisir à se passer de la pommade !

Parler de leur progrès, où ça ? Vous voyez des progrès vous ?
Tout ceci n'est qu'un tissu de mensonges, lorsqu'on s'adresse au CNAOP, on ne trouve que des portes fermées, des dossiers clôturés, de l’incompréhension totale etc… etc…, la liste est très longue, c’est bon !
Toujours aucun respect et aucune considération pour les nés sous X, on continue encore à se moquer de nous !

Quand on pense que cette personne était secrétaire général du CNAOP et qu’elle était censée nous défendre nous comprendre nous aider, c’est la colère qui m’anime, en plus de l’injustice qu'on nous fait subir, nos associations sont représentées par seulement 2 personnes contre 15 pour le CNAOP mais quelle honte !!!!!!

Effectivement tant qu’il y aura des gens comme ça au CNAOP on n’est pas prêt d’avancer.
Et bien évidemment que le rapport BAREGES à toute sa place et battons nous pour qu’il prenne toute sa dimension et l’intérêt qu’il mérite contrairement à ce que dit Marie-Christine Le Boursicot, «qu’il viderait l’accouchement sous X de son sens », c’est du grand n’importe quoi ! Elle ne pense pas le mal qu’elle nous fait en déclarant des propos pareils, mais on a l'habitude d'entendre tout ça, rien d'étonnant !

Alors je souhaite sincèrement que le rapport BAREGES prenne toute la place qu’il mérite, Merci pour ce travail ainsi qu'à nos 2 intervenants présents et toujours fidèles au poste aux séances du CNAOP.

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai lu le discours de Mme Greff disponible sur le site du Cnaop.

Du positif, je trouve, avec certaines prises de conscience en espérant que cela soit appliqué, mais selon moi, il manque encore beaucoup de choses.
Tout d'abord, on nous dit que le rapport IGAS est globalement assez positif. Je ne suis pas d'accord, il souligne de nombreux points de dysfonctionnements, notamment cités par les associations qui ont été auditionnées lors de cette enquête. Et ces points, précisément, sont très importants, et mettent le doigt sur le fonctionnement même du conseil. Dommage que certains de ces facteurs soient ignorés. Les requêtes des associations sont fondées sur de nombreux témoignages, et je crois que les principaux concernés sont ceux qui doivent être écoutés prioritairement. A condition bien-sûr de les considérer autrement que des personnes instables et submergées par leurs émotions ...

La composition du Cnaop n'est pas équitable, comme le souligne Sandra, c'est impossible de le nier ! 2 représentants de nés sous X et personnes en quête de leurs origines, c'est insuffisant pour un organisme censé aider aux recherches. Les mères et pères de l'ombre n'existent tout bonnement pas ! Pourtant, il existe un trio parents/familles de naissance - enfants - parents adoptifs indéniable !

Quant aux pouvoirs d'investigation du Cnaop, on ne sait rien. Mais surtout, je tiens à souligner le doute qui plane régulièrement sur le récolement exhaustif des données et le type de documents demandés, aux hôpitaux notamment. On sait bien que c'est directement dans les établissements hospitaliers que peuvent se trouver diverses informations, si il n'en existe pas à l'ASE. Je pense aux divers registres, surtout, car il me semble que le Cnaop n'a pas le pouvoir de consulter les dossiers médicaux. Il apparait que tout ces registres ne sont pas obligatoirement demandés, pourquoi ?

L'aspect psychologique est évoqué dans le discours mais il faut le rappeler continuellement, des témoignages nous ont été rapportés, et ceux-ci nous ont sidéré. L'impression de déranger, de ne pas avoir le droit à toutes les informations, même non identifiantes, et surtout pas aux "preuves" des investigations. C'est pourquoi nous sommes amenés, et on ne s'en cache pas, à conseiller aux gens d'effectuer les recherches par eux-mêmes et de s'adresser au Cnaop en dernier recours.

Si il n'existe pas de recul par rapport à la loi de 2002 et l'efficacité de celle-ci, il est important de donner aux demandeurs nés antérieurement toutes les chances de recoller les morceaux de leur histoire, dans les meilleures conditions possibles.

Je déplore aussi que soit demandé à certains si ils adhèrent à une association ou non. Est-ce un critère pour être aidé, définissant ainsi la priorité ou la qualité de l'aide ?

Et pour terminer je déplore également que les associations ne soient pas plus écoutées. La guerre, ça ne fait plaisir à personne, ça ne fait qu'envenimer nos situations bien souvent déjà très difficiles à vivre. Nous sommes peut-être bénévoles, mais justement, l'aide que l'on fournit ne dépend pas d'un salaire ou d'une prime, ni d'horaires de travail. Certains ont une expérience de 20 ans dans le domaine.
Même si cela ne fait pas "plaisir" nous continuerons de souligner ce qui nous gêne, ce que trouvons anormal et injuste, pas "contre" le Cnaop mais avant tout POUR nos frères et soeurs d'histoire et toutes les familles touchées et meurtries pas l'accouchement sous X.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Journal LaCroix. le Sam 14 Avr - 12:26

Nous connaissons les origines du journal. (Lui au moins, même "journal", connait ses origines!). L Église depuis Pétain a défendu bec et ongle l'accouchement sous X. Pour des raisons d'ailleurs, non avouées bien souvent. Les secrets et la protection des riches étant l'apanage de l'église! Cette loi ne peut plus exister, l’appellation sous X est inacceptable et honteuse. L'accouchement "dans le secret" (levé obligatoirement, à la demande de la mère ou de l'enfant, est la seule appellation sur laquelle une loi, discutée cette fois, pourrait être promulguée. tant que nous parlerons de l'accouchement sous X, les dés seront pipés! J'ai mal au cœur! Bon weekend à tous.
http://www.lillerecherches.com/pages/mon-livre.html

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum