Les X en colère !

Bienvenue !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

TEXTES (infirmier.com)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 TEXTES (infirmier.com) le Sam 2 Avr - 13:12

http://www.hospidroit.net/archives/3347?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Hospidroit+%28Hospidroit%29
study

Voir le profil de l'utilisateur http://monsite.wanadoo.fr/melanome-maryvonne

2 Re: TEXTES (infirmier.com) le Sam 2 Avr - 15:22

L’anonymat demeure en définitive un droit fondamental du patient dans les situations particulières prévues par la loi (notamment pour les dons de sang ou d’organes, l’accouchement sous X, la prise en charge des toxicomanes ou encore la prévention des IST). L’intérêt du patient et la nécessité thérapeutique en constituent aujourd’hui les seules limites.

Et bien c'est là qu'on en revient au débat : apparemment la levée de l'anonymat est tout de même possible dans certaines conditions et pour certains cas.

Intérêt du patient : il ne faut pas oublier que pour un accouchement sous X, il n'y a pas qu'UN patient (la mère), mais DEUX (la mère et l'enfant)!!! donc il faut pouvoir concilier les intérêts des deux, et dans la loi actuelle ce n'est pas le cas. Même si il y a eu une évolution en 2002, même si les femmes sont incitées à laisser leur identité et des informations, cela ne reste qu'une incitation, et donc c'est toujours le même qui risque d'être laisé (l'enfant). Et on en revient également à la nécessité thérapeutique : cette levée d'anonymat devrait être obligatoire en cas de pronostic vital engagé, même pour le mineur. Mais si la mère a décidé de ne rien laissé car elle n'est pas obligée, comment faire ??? là, il y a bien une contradiction ...

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum